source: http://www.rootsroads.com/

Recette de la sauce Tarator et une autre version oméga 3

La sauce tarator est une des clés de la cuisine Libanaise. Elle permet de faire de nombreux plats.

C’est par exemple la fameuse « sauce blanche » des shawarma (le fameux sandwich du pays des cèdres).

C’est la sauce des falafels (voire recette ici) que je vous propose sans friture.

C’est aussi la base du hommous, du caviar d’aubergines (baba ghanouj), des côtes de bettes m’tabbal et bien d’autres. On peut s’en servir pour des tajines de poisson (samké harra), et pour des sauces à salades véganes.

L’ingrédient principal de cette sauce est la tahini, une crème de sésame (faite maison au mixer ou achetée) faite à partir de sésame cru, grillé, complet ou décortiqué.

La tahini habituelle et non bio que l’on trouve dans les boutiques orientales est faite avec du sésame décortiqué et grillé.

Dans les chaînes de magasins bio, on trouve de la tahini au sésame complet grillé, et dans des petites boutiques bio ou alternatives on peut trouver de la tahini crue.

Au niveau du goût, c’est une question personnelle. Moi j’aime tout. Grillé, le goût est plus fort. Mais la sauce est plus lourde.

Le sésame est une graine pauvre en oméga 3 et graisses insaturées, elle est très saturée, donc je préfère ne pas en abuser. D’autre part, selon où l’on vit, le sésame n’est pas local.

Pour ces deux raisons, écologie et santé, je vous propose une variante de sauce tarator aux graisses polyinsaturées, oméga 3. C’est tout simple, pour une part de tahini je mets une part de graines de lin moulues. L’huile de colza en complément de l’huile d’olive participe à la même dynamique.

Sauce tarator oméga 3

  • (traditionnel mais optionnel) Une ou deux gousses d’ail, écrasées au pilon (ou avec une cuillère à soupe en s’appuyant sur une planche en bois)
  • Sel (écrasez l’ail avec le sel, les cristaux de sel aident à broyer l’ail jusqu’à ce qu’il soit crémeux ou pâteux)
  • 1 CS de tahini (utiliser une cuillère ou fourchette propre, bien racler le fond du pot car l’huile à tendance à flotter au dessus pendant que la crème de sésame durcit au fond).
  • Jus de citron (un demi citron, selon votre goût)

Mélanger les ingrédients dans un bol en touillant bien avec un fourchette, le mélange devrait durcir et changer de couleur (selon le type de tahini utilisé).

Ajouter le reste des ingrédients :

  • 1 CS de lin moulu (optionnel, c’est la touche oméga 3 et plus locale, si votre lin est local). Vous pouvez moudre les graines au moulin à poivre, à café ou autre. Les graines moulues sont mieux assimilées.
  • Eau, une CS ou plus.
  • Yogourt, si vous faites une sauce qui en demande (voir ici ma recette facile du yogurt de soja ou de vache).

Optionnel, pour le goût et si vous n’avez pas le temps de faire une salade :

  • Huile d’olive (gras saturé, mais aussi de bonnes graisses) ou de colza (oméga 3). On peut faire moitié moitié.
  • Quelques branches de persil frais haché (la tige est aussi bonne hachée).

Goûter et rectifier à votre goût

Cette sauce se verse au dernier moment sur les salades, les falafels et autres plats.

Bon appétit !





share post :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisment ad adsense adlogger