source: http://www.rootsroads.com/

Faire des verts jus façon traditionnelle (sans électricité, sans machine)

Des jus verts fait à la main, comme au Laos, en Thailande et ailleurs.

Les jus verts sont à la mode et qui n’a pas son « masticateur » ou son extracteur de jus à rotation lente en rêve peut-être. Certes, le meilleur masticateur, celui qui ne perd aucune vitamine et fonctionne à rotation lente, est déjà intégré (à nos corps), c’est notre mâchoire. Mis à part ça, pour le plaisir (et les bienfaits) d’un jus vert, il faut bien l’avouer, un outil externe peut s’avérer utile.

En explorant un des marchés de Pakse au Laos, j’ai découvert mon premier jus vert maison fait à la main. C’était un jus de bai yanang, une plante traditionnellement utilisée pour faire des jus dans l’Est de la Thailande (région Issan), au Laos et certainement ailleurs. Cette plante a l’avantage de pouvoir se presser à la main, simplement en la malaxant dans l’eau un bon moment. Comme elle est solide, les fibres restent attachées à la plante, pendant que toute la substance chlorphylienne et ses précieux vitamines et minéraux entrent dans l’eau.

Pour les autres plantes, la méthode traditionelle c’est au pilon. On écrase les feuilles, tiges ou autres éléments que l’on veut presser, avec un minimum d’eau pour ne pas gicler partout. Une fois les feuilles bien écrasées, on ajoute l’eau, on malaxe et on filtre. On peut répéter l’opération plusieurs fois.

Pressage à la main en ajoutant de l’eau après avoir pilé les plantes:

pulpe des feuilles pilées
Jus de pak wan (katuk)

J’aime mettre dans mes jus verts tropicaux de la citronnelle (lemon grass), des feuilles de menthe ou de basilic, des feuilles de cosomos, de moringa, de katuk, de basilic aux feuilles alongées, des feuilles de céleri et toute autre plante qui me tombe sous la main (liste de plantes tropicales comestibles). L’asystasia est trop mucilagineuse pour en faire des jus (d’après mon expérience).

Le must, c’est de mélanger ce jus vert à un jus de banane (ou plutôt une purée de banane car c’est juste de la banane mixée avec de l’eau), si l’on n’a pas de mixer on peut presser les bananes à la main, mais c’est moins onctueux qu’avec un mixer. Ce mélange permet à la fois de sucrer le jus vert et de tempérer le sucre des bananes. Un régal.

share post :

Leave a Reply